Château Reifeng Auzias Chardonnay 2011

54,17 €
TTC Épuisé

Sans doute le plus grand chardonnay chinois. Issu d’un mariage entre un château du Languedoc et des passionnés chinois, il témoigne du potentiel de l’empire du Milieu. Il mêle le savoir français à l’exotisme, le classique chardonnay à une terre complexe et rocailleuse, à une oxydation marquée, populaire sur le marché local.

Il est la référence des caves chinoises et accompagne les plateaux de fruits de mer et poissons de la mer Jaune.

Quantité
Rupture de stock

Le vignoble et son histoire

Du vin en Chine ? Mais oui ! L’alcool était largement consommé en Chine depuis le néolithique : on faisait fermenter du riz, du millet et des fruits. Mais, même si la Chine est un important réservoir du genre vitis, vitis vinifera a attendu la dynastie Han avant d’être importée d’Ouzbékistan. Le raisin était consommé frais ou comme plante médicinale.

La dynastie Tang, au IIe s., produit du vin à partir d’un nouveau cépage, la mamelle de jument, mais le vin semble essentiellement servir à la distillation. Comme d’habitude, ce sont les missionnaires qui changèrent tout, pour leur besoin en vin de messe. Ils convainquirent Zhang Bishi, un diplomate chinois, qui importa un demi-million de vignes des États-Unis en 1892, et choisit le consul d’Autriche, le Freiherr von Babo, comme œnologue. Peu de pieds survécurent, mais sa maison est aujourd’hui la plus grande du pays. La Chine est le cinquième producteur mondial de vins, À la mort pu président Mao, toutefois, à peine 100 domaines subsistèrent et le vin était alors considéré comme un bien d’État, réservé aux hauts dignitaires du régime. Depuis la politique d’ouverture dans les années 1980, la vigne refait surface en Chine et la demande locale explose. Beaucoup de grandes maisons françaises ont entamé des partenariats, comme le château Auzias.

Dominique Auzias, propriétaire du château d’Auzias dans le Languedoc et éditeur du Petit Futé, s’est associé avec Michel Behar, Wu feng et son épouse, pour implanter un château en Chine. Sur le littoral de la mer Jaune près de Penglaï, 23 hectares de vignes furent plantés. La première récolte fut présentée en 2007 et surprit les viticulteurs du monde entier par sa qualité. Les sols d’argile, de calcaire et de silex offrent un Chardonnay typé et inimitable. 

Le millésime et les vendanges

Un été 2011 particulièrement chaud annonça une sécheresse importante au nord de la Chine. L’Organisation mondiale pour l’alimentation s’est inquiétée des pénuries et des 
récoltes brûlées par la chaleur. Le château Reifeng dut faire face à de faibles récoltes mais qui présente une excellente concentration et des baies riches en sucre.

Le chardonnay 2011 est un millésime de qualité.

La vinification

Le château entend préserver les modes de vinification traditionnelle, à la française. Les raisins sont soigneusement sélectionnés, puis portés à maturation et élevés en fût de chêne français pour 12 mois. Une oxydation marquée adapte la cuvée aux goûts locaux.

La dégustation

Une robe jaune pâle brillante, aux reflets dorés. Au nez, de la fleur blanche, de la pomme verte et de la minéralité. En bouche, un vin oxydé, de l’acidité, de la fraîcheur,  une note finale persistante, sobre et élégante.


Un vin blanc élégant, équilibré et fruité.

Avec quoi le boire ?

Il accompagnera les plateaux de fruits de mer et poissons ainsi que le foie gras.

0133

Fiche technique

Millésime
2011
Cépage
Chardonnay
Région
Shangdong
Appellation
Penglai
Alcool
11,5°
Température de service
11°
Fermeture
Bouchon de liège
Contenance
0,75 l

Télécharger

La fiche vin de Soif d'ailleurs

Télécharger (540.81k)

Produits connexes

16 autres produits dans la même catégorie: