29,17 €
TTC En stock

logo bio eu.png

De Gevrey Chambertin aux antipodes et retour : les vignerons néo-zélandais qui font aussi du vin en France ne sont pas légion. Un très beau pinot noir à la mode bourguignonne, robuste, charpenté, délicat, velouté.

Un coq au vin, peut-être, pour l’accompagner ?

À boire jusqu’en 2022, sans doute bien après encore.

Robert Parker : 92 points

Quantité
Rupture de stock

Le vignoble et son histoire

PM Hall-Jones et son mari David sont des passionnés. David est un descendant de John Turnbull Thomson, troisième surveyor, arpenteur général de Nouvelle-Zélande lorsque le pays faisait encore partie, administrativement, de la Nouvelle-Galles du Sud, c’est un enfant du Southland. PM, son épouse, est fanatique de pinot noir et n’a eu de cesse de construire une winery à 45 ° de latitude sud, à mi-chemin entre le pôle Sud et l’équateur. En France, on se trouverait à la latitude du Médoc un peu au nord de Cornas.

14 ha dans le Central Otago, surplombant le lac Dustan, quatre parcelles toutes avec leurs caractéristiques propres, North Block, Moon Block, South Block, the Terraces. Les vignes ont été plantées en 2000, sur des sols de gravier avec un peu de loess et d’argile. Un biotope idéal pour le pinot noir qui y trouve un sol drainant et un climat clément. Le vignoble est mené en biodynamie, gardé par une vache orange, Mimolette.

Le  premier millésime sort en 2003, sous la houlette du maître de chai Dean Shaw.

Fait unique, les Hall-Jones sont des viticulteurs néo-zélandais qui ont aussi acquis un domaine à, mais oui, Gevrey-Chambertin, faisant le chemin inverse de beaucoup de vignerons français.

Le millésime et les vendanges

Millésime inhabituel. Le printemps le plus clément de mémoire de vigneron ; le débourrement et la floraison ont été très précoces. La phase de maturation a vu un climat bien plus frais et humide, le raisin a mûri lentement et harmonieusement. Le temps a été idéal pour les vendanges. Bref, une très belle année. Les vendanges sont manuelles, bien sûr.

La vinification

Des processus très bourguignons. 20 % de grappes entières. Macération à froid pendant une semaine, à 7°, puis fermentation à température contrôlée, toujours maintenue entre 16 et 33 °. Macération post-fermentaire pendant sept à dix jours à une température de 22 à 30 °. Levures indigènes, pigeage manuel biquotidien. 85 % du vin est élevé en barriques de chêne français, neuves pour un tiers. Collage léger au blanc d’œuf et filtration légère.

La dégustation

Robe grenat, intense. Les arômes révèlent des fruits rouges, mais aussi du foin et des odeurs de sous-bois. En bouche, ce n’est qu’élégance. L’acidité est parfaite, les tanins présents et veloutés. La texture est séduisante, la longueur appréciable.

Une véritable gourmandise.

Avec quoi le boire ?

La liste est longue. Buvez-le avec tout ce avec quoi vous boiriez un grand bourgogne. Il sera formidable avec un coq au vin.

0516

Fiche technique

Millésime
2011
Cépage
Pinot noir
Région
Central Otago
Alcool
13,4°
Température de service
16°
Fermeture
Capsule à vis
Contenance
0,75 l

Télécharger

La fiche vin de Soif d'ailleurs

Télécharger (606.07k)

Produits connexes

16 autres produits dans la même catégorie: