Bodega Renacer Milamore 2015

30,83 €
TTC En stock

La bodega Renacer s’associe à la célèbre maison italienne Allegrini et propose un vin rouge puissant. Un trait d’union entre les traditions viticoles italiennes et la passion créative d’un jeune domaine argentin. Élégant, fruité, complexe et délicat, il témoigne du potentiel extraordinaire du Mendoza. 

Il se mariera aux viandes braisées, à la côte de bœuf, à des plats au goût marqué..

IWC : 91

À boire jusqu’en 2025 au bas mot.

Quantité

Le vignoble et son histoire

Le Mendoza produit plus de 94% du vin argentin. La vigne fut importée dans le  Mendoza dans les années 1590.  Si la viticulture s’est longtemps cantonnée aux monastères, elle connut un développement exponentiel au cours du XIXe siècle. Le Français Michel Aimé Poujet joua un rôle majeur dans le développement de la vigne dans la région. En 1850, il importa le malbec français, des techniques de vinification résolument modernes et créa une école de la vigne. Par la suite, l’arrivée du chemin de fer dans la cordillère des Andes en 1885 permit de commercialiser les vins dans tout le pays et s’accompagna d’une expansion fulgurante de la viticulture. 

La bodega date de 2004. Elle est à Luján de Cuyo, près de Mendoza, au pied de la cordillère des Andes. Attentif à l’environnement, le domaine adopte des méthodes biologiques et utilise pour ses bouteilles et emballages des matériaux recyclés. Il fut aussi le premier domaine du Mendoza à utiliser l’énergie solaire et à neutraliser ses émissions de carbone. Il puise ses ressource en eau dans la neige fondue des montagnes et investit dans des équipements de pointe qui consomment peu. Les vignes de l’Enamore sont âgées de 50 ans ; à 1000 mètres d’altitude, elles sont exposées aux vents secs et violents. Le nom Enamore est l’anagramme d’ « amarone » , le célèbre vin italien. La référence n’est pas fortuite, puisque le domaine italien Allegrini a justement offert son concours à la bodega Renacer. Ainsi, elle nous présente un vin aux accents italiens, à la manière de l’amarone.

Le millésime et les vendanges

Un millésime compliqué. Un printemps inhabituellement chaud, suivi de pluies interminables, d’orages de grêle, des maladies, un rendement faible. Les vendanges ont été précoces et très courtes afin de profiter d’une période sans pluie. Les cépages de maturation précoce montrent un bel équilibre, tout comme le torrontés qui s’épanouit dans les conditions difficiles. Le mode de production de ce Milamore lui permet d’afficher à la fois force, maturité et fraîcheur. 

La vinification

A la manière de l’amarone italien, les raisins sont séchés sur des nattes jusqu’à perdre un tiers de leur poids, puis portés à macération  pendant 12 jours à 10° C. La fermentation alcoolique démarre après ajout de levure indigènes et dure 14 à 16 jours en cuves d’acier inoxydable à 25 à 27 °C. La fermentation malolactique s’opère en barriques de chêne français. Le vin est ensuite élevé en fûts de chêne français pendant 12 mois et achèvera son vieillissement en bouteilles pendant six mois.

La dégustation

Une robe rubis intense. Au nez, des épices, des fruits mûrs, de la cerise, du raisin noir, de la vanille du tabac et du cacao.  En bouche, des tanins lisses, fins, élégants et une longue note finale complexe et persistante. Une puissance étonnante, mais qu’attendre d’autre d’un vin produit à la manière de l’amarone ? 

Avec quoi le boire ?

Une belle viande rouge bien persillée, des viandes braisées, des plats au goût marqué, de toute manière.

0898
5 Produits

Fiche technique

Millésime
2015
Cépage
Malbec 45 %, cabernet sauvignon 40  %, douce noire 10 %, cabernet franc 5 %
Région
Mendoza
Appellation
Luján de Cuyo
Alcool
14,7 °
Température de service
¨16 °
Fermeture
Bouchon de liège
Contenance
0,75 l

Télécharger

La fiche vin de Soif d'ailleurs

Télécharger (604.07k)

Produits connexes

14 autres produits dans la même catégorie: