Du vin en Allemagne, épisode 1 · Frank John

Écrit par: Nicolas Fouilleroux DipWSET Dans: Vins et vignobles Le: Commentaire: 0 Consulté : 376
Du vin en Allemagne, titre d'ouvrage, ou "du vin en Allemagne ?? Ah bon ?" Ou comme le disait un ami récemment : "Ils n'ont pas le climat !"
Oui, je sais, en Angleterre, cela paraît absurde qu'on ne connaisse pas le vin allemand, au moins de Moselle, mais en France, et étrangement dans le nord de la France, c'est toujours aussi peu évident pour les consommateurs. La photo ci-dessus devrait régler provisoirement la question du climat. Prise au début du mois d'août 2017, elle montre des vignes qui subissaient des journées à plus de 30°C, avec une très faible pluviométrie.
Notre première destination fut Neustadt and der Weinstrasse, au coeur de cette route des vins du Palatinat. Rendez-vous était pris avec Gerlinde et Frank John, dans leur chai et leur maison familiale. Et quel accueil !
Un repas gastronomique avec les deux vins tranquilles phares du domaine, sublimes : le riesling sec 2015 et le pinot noir 2015, fraîchement mis en bouteille. Ce sont les deux cépages que travaille Frank John, dans ses quelques hectares de vigne répartis dans un rayon de quarante kilomètres autour du chai. Et quand je dis "travaille", c'est presque un euphémisme, tant l'investissement personnel dans ses vignes est impressionnant.
L'homme aussi, j'en conviens. Voyez, ici, pas de rognage, et tout se passe bien. Et pas de cuivre, ce qui est un sacré défi pour un vigneron qui travaille en biodynamie ! Alors quoi ? Lavamehl, non, ce n'est pas un nom de code de mission, c'est ce que Frank répand manuellement sur les vignes pour les dynamiser et renforcer leurs défenses. Ce préparat issu de vieux volcans effondrés désormais remplis d'eau est extrêmement lourd mais très bénéfique. Bien sûr la polyculture est une évidence pour lui, au sein même du rang.

"Un pêcher ? Ils n'ont pas le cl..." Ca suffit maintenant, on a compris. Des plantes légumineuses pour l'apport en azote, un sol qui respire, avec des herbes qu'on peut arracher sans en abîmer les racines. Et le compost me direz-vous ? J'y arrivais. Amies, amis oenophiles, Frank John vous exhorte à exiger la visite du compost dans les domaines qui font la promotion du bio et de la biodynamie, après il faut que les micro-organismes se laissent photographier mais on a bien retenu la leçon avec ma collègue.

Il y avait une mer il y a longtemps avant J.C. dans ce paysage, on trouve plus de sable au sommet des collines d'ailleurs. Le chai lui aurait été au sec, mais l'eau d'une source coule en dessous, ce qui aide à assainir l'air. Venez, entrons dans le chai.
Celui-ci n'est pas climatisé mais la source qui coule juste dessous garde la température idéale pour l'élevage. Les levures sont naturelles mais surtout apportées dans les vignes par le ballet des insectes et les abeilles préservées dans des ruches par la fille de Frank et Gerlinde. Chaque millésime est ainsi marqué en cave également. Tenez-vous bien au chai sinon on vous fera nettoyer le Stück à la brosse, c'est ce que tente d'éviter ma collègue ici.

Les effervescents millésimés sont élaborés ailleurs, mais les John font vieillir les très beaux pinots et les rieslings secs du domaine dans ces lieux. Un dernier petit tour dans les vignes pour observer les pinots noirs destinés à une cuvée blanc de noirs .

Puis, Katja leur dit : "Allez voir là-haut sur cette colline si j'y suis." Et ils y allèrent...

Suite au prochain épisode...

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre