Du vin en Allemagne, épisode 3 · Weingut von der Mark

Écrit par: Nicolas Fouilleroux DipWSET Dans: Vins et vignobles Le: Commentaire: 0 Consulté : 263

Nous voici au terme de notre excursion germanique, partis du sud du Palatinat, nous avions rendez-vous en pays de Bade.

Notre destination était le chai de Jürgen von der Mark, oenologue, producteur et Master of Wine, installé à Rheinweiler, près de Bad Bellingen. Nous décidâmes de passer par la route alsacienne, ma collègue allemande n'ayant jamais eu l'opportunité de faire un tour par les jolis paysages des Bas et Haut-Rhin. Sur cette route, un français et une allemande avaient choisi de s'arrêter déjeuner à une table de Ribeauvillé tenue par une chef allemande Michaela Peters (la seule allemande étoilée d'Alsace) et son mari français Laurent Pellegrini. Avec une très jolie cuisine bien pensée pour l'été et à prix doux, j'ai nommé l'Auberge du Parc Carola. Une fois la frontière traversée au sud de l'Alsace, nous voici dans ce pays de Bade - Baden en allemand - riche et vaste terre viticole, puisqu'on trouve des vignes près de la frontière française et jusqu'au lac de Constance qui mène en Suisse et en Autriche. Vous voyez en haut de cet article les terres du Kaiserstuhl, héritage volcanique, comme plus bas le Markgräferland où nous allions retrouver notre producteur de pinots. Beau terroir non ?

Là ce sont les vignes de Jürgen, situées donc plus au nord que son chai, disons qu'en ligne droite depuis Eguisheim vous traversez le Rhin et vous y arrivez. Pinot blanc, pinot gris, pinot noir, déclinés sur différents terroirs de Bade, très belles promesses !

Voici une vue du chai où nous arrivions ce dernier jour. Tout récent, Jürgen y gère sa production depuis 2011. Très sobre, très en ordre comme cela doit être dans ces endroits où se réalisent de belles cuvées, en cuve et en fûts comme vous le voyez.

Spätburgunder, une des façons de dire pinot noir en Allemagne, ici de deux terroirs différents, et notez s'il vous plaît qu'on peut très bien ouvrir une bouteille de vin bouchée avec une capsule à vis et le servir dans des verres Zalto, ne jamais perdre une occasion de repasser un peu sur ce sujet si délicat en France.

La bonne nouvelle c'est que vous retrouvez au moins l'une des deux cuvées sous peu en vente à Soif d'ailleurs. Pour les amateurs de pinots plus complexes, votez Ehretstein.

Weissburgunder vs Schwarzriesling, l'affiche de cette journée d'été ! Pour les non-germanisants déchaînés, je nous caricature en pinot blanc contre pinot meunier, car oui, on dit riesling noir en Allemagne pour le meunier ! Plus sérieusement, Jürgen est intarissable et c'est une vraie mine d'information sur le travail dans les vignes, au chai, le marché allemand, international, bref, un référent idéal pour un éternel étudiant comme Schwarzriesling.

Dans sa gamme, si je puis dire, Jürgen destine à ses cuvées les plus prestigieuses des noms d'airs, de poèmes, de chansons, il appelle donc cette gamme Liedweine, vins mélodieux si j'osais... Ici en 2011, c'était Rossini l'artiste, nous avons goûté également Bedecke deinen Himmel Zeus ! Dixit Jürgen « j'ai été forcé à apprendre cela à l'école et maintenant je donne ce vers de Goethe comme nom à mes grands pinots ! » AC/DC, Dvořák, tout le monde y a droit, selon le millésime.

J'espère avec ses petits articles avoir donné suffisamment envie de se pencher sur le patrimoine viticole outre-Rhin aux chères lectrices et aux chers lecteurs. Il y a de quoi faire sachant que nous avons parlé ici de quelques localités de deux régions viticoles sur treize ! A bientôt une suite, qui sait ?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre