Hatzidakis Aïdani 2016

19,17 €
TTC Épuisé

logo bio eu.png

Un grand vin de vignes qui poussent malgré le soleil et le vent sous la protection de tant de reliques qu’il en devient miraculeux de finesse et d’originalité.

Si vous faites un rôti de veau ou de broutard,  ne passez pas à côté.

Amusez-vous à le comparer à un chablis, vous serez sûr d’animer la soirée.

Vous pouvez le garder jusqu'en 2022 au moins.

Quantité
Rupture de stock

Le vignoble et son histoire

Des terres laissées à l'abandon depuis le séisme de 1956 qui a forcé à l'exil, leurs maisons détruites, des milliers d'habitants.

En 1997, Haridimos Hatzidakis a ressuscité le vignoble, désormais en culture biologique. Les vignes se trouvent aux abords de Pyrgos Kallistis, au lieu-dit Mylos, à une altitude de 150 à 300 mètres, orientées nord-nord-est. Les vignes ont quatre-vingts ans d’âge.  Elles sont sur la route du magnifique monastère du prophète Élie. On y trouve de tout :  des reliques des saints Georges, Démètre, Arsène de Paros, Minas, Pantéleimon, Grégoire de Naziance, Marine,  Jean Chrysostome. Vous aviez égaré le doigt de saint Basile, ne cherchez plus. Ces boules noires ? Des boulettes du sang des enfants massacrés par le roi Hérode. N’oublions pas le fragment de la Vraie Croix et ni le roseau du Christ. C’est à l’ombre de ce bric-à-brac de l’Histoire que poussent des vignes pluricentenaires.

Les sols, Santorin oblige, sont volcaniques :   tuf, pierre ponce, lave noire sur une roche mère de calcaire cristallin. La vigne y pousse dans des petites cuvettes creusées dans la cendre volcanique en s’enroulant sur elles-mêmes. Un climat aride, des sols pauvres, des vents âpres martyrisent les ceps qui nous donnent, au compte-goutte, des vins miraculeux.

Le millésime et les vendanges

L’année la plus sèche de la décennie, des chaleurs inhabituelles en mars et avril, un débourrement en avance de trois semaines, des vendanges qui ont commencé le 27 juillet. Le raisin était extrêmement sain et les vignes d’altitude, évitant la brûlure, ont connu un millésime d’exception. 

La vinification

Une macération pelliculaire à froid pendant12 heures avant le début de la fermentation permet de mieux extraire les arômes. Une débourbage statique, une fermentation à 18 °, des levures indigènes, puis le vin mûrit sur lie pendant six mois dans des cuves en acier inoxydable. 

Le vin est embouteillé manuellement, n’est pas filtré, et le soufre est utilisé en quantités minimales.

La dégustation

La robe est d’un beau jaune doré.  Le nez est expressif avec des fines notes de fruits exotiques, d'agrumes et de fleurs de citron. En bouche, un équilibre vif avec des notes minérales, caramel et beurre, un remarquable persistance aromatique.

Un rare exemple de vin fait uniquement avec le l’aïdani, souvent utilisé en assemblage pour les vins de Santorin.  On y trouve tout le côté floral et un peu musqué de ce cépage. Un vin rare.

Avec quoi le boire ?

Les viandes roses : essayez avec un rôti de broutard ! Blanches, aussi, il fera merveille sur un poulet de Bresse. Ou un plat d’écrevisses. Parfait avec un chèvre frais ou de jeunes pâtes pressées.

0906

Fiche technique

Millésime
2016
Cépage
Aïdani
Région
Santorin
Appellation
I.G.P. Cyclades
Alcool
14°
Température de service
10°
Fermeture
Bouchon de liège
Contenance
0,75 l

Produits connexes

14 autres produits dans la même catégorie: