Hatzidakis Vinsanto 2003

29,17 €
TTC Épuisé

logo bio eu.png

Un goût de volcan, des accents marins, du soleil et des épices, le Nykteri incarne toute la beauté de Santorin.  Un vin subtil et soigné,  équilibré, structuré.

Quantité
Rupture de stock

Le vignoble et son histoire

Théra devient Santorin au  XIIIe siècle, quand les Vénitiens y honorèrent sainte Irène.  Au Moyen Âge, toutes les flottes marchandes du monde connu allaient s’avitailler  à Santo Erini, et remplissaient leurs cales  de ce fameux vins  faits de raisins séchés au soleil de septembre. Ce vin de Santo Erini est devenu vino santo, puis vinsanto.

Il y a peu, des terres laissées à l'abandon depuis le séisme de 1956 qui a forcé à l'exil, leurs maisons détruites, des milliers d'habitants. Des vignes pluricentenaires.

En 1997, Haridimos Hatzidakis a ressuscité le vignoble, désormais en culture biologique. Les vignes se trouvent aux abords de Pyrgos Kallistis, au lieu-dit Mylos, à une altitude de 150 à 300 mètres, orientées nord-nord-est. Les vignes ont quatre-vingts ans d’âge.

Les sols, Santorin oblige, sont volcaniques :   tuf, pierre ponce, lave noire sur une roche mère de calcaire cristallin. La vigne y pousse dans des petites cuvettes creusées dans la cendre volcanique en s’enroulant sur elles-mêmes. Un climat aride, des sols pauvres, des vents âpres martyrisent les ceps qui nous donnent, au compte-goutte, des vins miraculeux.

Le millésime et les vendanges

Un millésime inhabituel, tant les conditions étaient favorables. Un temps clément, des pluies justes et au bon moment, un été chaud ont donné une production exceptionnelle, en quantité et surtout en qualité.

Nous aurons des vins aromatiques, parfumés et subtils.

La vinification

Le vinsanto des domaines Hatzidakis est fait ainsi qu’on le faisait sous l’Empire Byzantin : les grains sont passerillés au soleil pendant douze à quinze jours avant d’être pressées. C’est pendant ce séchage qu’il acquiert son étrange couleur violet foncé, presque noire. Ils fermentent ensuite  pendant trois mois dans des cuves d’acier inoxydable, avant de vieillir sept ans en barrique.

La production est limitée : 41 000 bouteilles en 2003.

La dégustation

La robe, étonnante pour un vin blanc, est violet ambré.  Le nez est remarquable d’intensité : fruits séchés, caramel au beurre salé, miel. Les arômes iodés et salins frappent d’emblée.

En bouche, c’est un vin riche et velouté, d’un bel équilibre, frais et acide malgré 326 g de sucres résiduels par litre. Spectaculairement long, il termine sur une impression d’oranges confites, d’iode et de sel.

Avec quoi le boire ?

Vin de dessert, il peut se boire seul.  Il a assez de caractère pour accompagner des pâtisseries orientales.  Il sera un compagnon original des fromages bleus et corsés. 

Et si vous cherchiez à accompagner du chocolat, ne cherchez plus.

0247

Fiche technique

Millésime
2003
Cépage
Assyrtiko, aïdani et athiri
Région
Santorin
Appellation
P.O.D. Santorini
Alcool
12,5°
Température de service
12°
Fermeture
Bouchon de liège
Contenance
0.375 l

Télécharger

La fiche vin de Soif d'ailleurs

Télécharger (528.9k)

Produits connexes

14 autres produits dans la même catégorie: