Venissa Venissa 2012

291,67 €
TTC En stock

Toute l’histoire de la lagune de Venise dans une bouteille ambitieuse et symbole d’un entêtement de civilisation. Il saura se marier à vos plus audacieuses réalisations ainsi qu’à des aliments simples mais aux saveurs affirmées.

Un vin qui vieillira longtemps, n’hésitez pas à le confier à votre cave jusqu’en 2023. 

Ce vin, déjà rare à sa première sortie, devient introuvable pour les vieux millésimes. Soif d'ailleurs en a et, miracle, vous les vend au même prix qu'au domaine.

Quantité

Le vignoble et son histoire

Ce n’est plus de la rareté, c’est tout juste si ça existe. Sur l’île de Mazzorbo, 0,8 ha d’un cépage unique, la dorona di Venezia.

Mazzorbo fut la première île de la lagune à accueillir des humains fuyant la sauvagerie lombarde au VIIe  s. C’est le début de Venise. Les Franciscains cultivent la vigne sur Saint-François-du-Désert, Les Frères mineurs héritent des vignes du doge au XIIIe s., la vigne résiste au sel et la uva d’oro y fait honneur à toutes les tables patriciennes.

Puis, la terrible acqua alta de 1966. la pire jamais enregistrée : elle atteint 194 cm, ce qui veut dire que 90 % des terres de la lagune sont sous l’eau. L’eau ne s’est retirée que 22 heures plus tard, causant la mort de la quasi-totalité des vignes de la lagune. Ce n’est qu’en 2002 que Gianluca Bisol, en visite à la magnifique cathédrale de Torcello, remarque quelques plants de ce raisin d’or. Il finit par retrouver 80 ceps de ce cépage, le dorona, après des recherches systématiques dans les vergers et potagers des îles de la lagune.

Il replante 4 000 boutures de dorona sur moins d’un hectare. En 2010, ce sont les premières vendanges.

Pas loin, à Murano, le grand artiste verrier Giovanni Moretti conçoit la bouteille où la feuille d’or rencontre l’uva d’oro. Chaque bouteille est numérotée à la main.

Le millésime et les vendanges

1 600 kilos de raisins, moins de deux mille litres de vin, moins de quatre mille bouteilles. 

Un été très sec a considérablement réduit les rendements dans toute la Vénétie. Peu de pression des maladies, évidemment. Les pluies de septembre ont permis de sauver la récolte. Un millésime de qualité et de faible quantité. La dorona a été vendangée le 3 septembre. Après la vendange, les raisins sont transportés par bateau vers la terre ferme où des camions réfrigérés les transportent à Montalcino. 

La vinification

Dans le chai laboratoire de Roberto Cipresso, la sélection se fait grain à grain. Puis le vin est traité comme le serait un vin rouge : macération pelliculaire de trente jours, qui permet d’extraire tous les arômes et la couleur de ce raisin d’or. Le vin passe ensuite 18 mois dans les cuves d’acier. Il passe ensuite un minimum de six mois en bouteilles. 

La dégustation

Une robe orangée. Au nez, très changeant, tour à tour présentant la mandarine, l’abricot, des notes fumées, des senteurs de fleurs blanches. Une concentration plus grande que pour les millésimes précédents.

En bouche, les tanins s’expriment joliment pourvu qu’on le serve à la bonne température, l’acidité est modérée, les arômes riches emplissent le palais et le tapissent durablement, très jolie longueur.

Avec quoi le boire ?

La chef Antonia Klugmann à Venissa magnifie les légumes de son potager dans des menus dégustation alliant les saveurs douces et amères avec le citron, les algues, les oignons grillés, les herbes aromatiques. Venissa bianco est évidemment à l’honneur à sa table. Ne pas hésiter à le marier à des plats épicés.

0867
4 Produits

Fiche technique

Millésime
2012
Cépage
Dorona di Venezia
Région
Vénétie
Appellation
Venis · Île de Mazzorbo
Alcool
13°
Température de service
14°
Fermeture
Bouchon de liège
Contenance
0,5 l

Télécharger

La fiche vin de Soif d'ailleurs

Venissa Venissa 2012

Télécharger (602.87k)

Produits connexes

16 autres produits dans la même catégorie: